A l’heure où je t’écris, je boucle une période intense de développement dans mon entreprise. En février, mon objectif a été de sortir de mon cocon et d’aller confronter ma vision et mon message au reste du monde. 

J’aurais pu me contenter de faire de jolies publications sur les réseaux sociaux, d’écrire des newsletters impactantes et/ou de mettre mon CV à jour sur LinkedIn. Ce n’est pourtant pas ce qui aidera ma vision d’entrepreneure à (vraiment) se matérialiser. ðŸ˜‰

Ce mois-ci donc, j’ai networké dans des conférences, j’ai rencontré des dirigeant(e)s d’entreprise dans un incubateur près de chez moi, j’ai échangé avec d’ancien(ne)s client(e)s autour d’un café. J’ai rencontré des être humains, je les ai écoutés, j’ai cherché à les comprendre… Et j’ai adoré ça ! 

Tu connais en plus ma générosité : j’ai beaucoup donné (et reçu !) pendant un mois. 😄

Je suis donc tout aussi fatiguée que satisfaite après une telle période. Le mois de mars sera pour moi l’occasion de ralentir, d’intégrer tout ce que j’ai expérimenté en février, de faire le nettoyage et le shadow work nécessaires pour aborder une nouvelle phase d’accélération en avril. 

J’aime être entrepreneure pour ça. J’aime accélérer quand j’en ai envie, ralentir quand j’en ai envie. Bref, j’aime vivre le business à mon rythme. 

©krissloganphoto

Respecter son rythme : une compétence stratégique

Depuis une dizaine d’années que j’accompagne des dirigeant(e)s d’entreprise, j’ai observé que ce n’est pas le fait d’avoir une stratégie impeccable, ni de travailler comme un forçat de 8h à 20h, qui permet à un(e) entrepreneur(e) de devenir leader de son marché.

C’est le fait de respecter sa nature profonde, de bâtir son entreprise sur des bases saines pour soi, et donc d’imposer son rythme sur son marché.

Pour ma part, il m’a fallu du temps et une bonne partie de mes ressources pour apprendre cette précieuse compétence et l’appliquer dans mon entreprise. Cinq ans exactement. Et sa mise en place dans mon modèle économique n’a pas été évidente, puisque j’ai dû désapprendre tout un système de croyances durement acquises à l’école.

Le jeu en vaut pourtant largement la chandelle, Axelle. Parce que si je suis mon propre rythme, je ne subis pas celui des autres. Je n’attends pas que les autres soient prêts, donc je ne m’inflige pas de frustration ni de souffrances inutiles.

Plus je prends mon temps pour créer, plus je prends de l’avance et mieux je suis en mesure d’anticiper les demandes de mes prospects.

C’est une des compétences que je travaille le plus en ce moment avec mes client(e)s high ticket. Particulièrement celles et ceux qui évoluent sur des marchés très concurrentiels. Car pour moi cette compétence est clé pour réussir dans un monde des affaires qui sera de plus en plus sujet aux crises systémiques et à l’incertitude.

Photo de Rachel Loughman sur Unsplash

3 clés pour respecter ton rythme

Voici trois clés que tu peux appliquer au quotidien dans ton business pour que celui-ci respecte ton rythme :

1️⃣ Informe les autres de tes limites et de ton cadre.

Je ne vais pas tourner autour du pot : c’est à toi de donner ton mode d’emploi à tes équipes et tes client(e)s ! Non seulement cela te permet d’éviter des situations d’incompréhension et de manque de communication. Mais en plus cela les aide considérablement à respecter tes limites et ton rythme. Et bien sûr si ton rythme est respecté, tu es plus à même de respecter le leur.

2️⃣ Bâtis ton marketing et ta communication autour d’une identité forte (idéalement, la tienne 😉).

En créant une identité forte et remarquable, tout devient plus simple. Il te suffit de parler de toi et ce que tu fais en ce moment. Tu te garantis de la clarté et de la fluidité dans ta ligne éditoriale et ta stratégie de contenus. Tu économises du temps et de l’énergie en cas de syndrome de la page blanche. Et tu évites de trop longues périodes de silence quand tu as peu de temps à consacrer au développement de ton entreprise.

3️⃣ Entoures-toi d’une équipe avec laquelle tu as construis des relations solides, intègres et de confiance.

Une équipe qui te connait bien sera plus à même de contribuer et faire grandir la vision de ton entreprise. En cas d’afflux de demandes, tu peux te reposer sur eux, leur déléguer certaines choses, et te rendre plus disponible pour servir ton(ta) client(e). Tu développes la créativité, la productivité et la visibilité de ton entreprise. Tu te donnes les moyens d’accéder à des marchés et des missions plus ambitieux, et de vivre ces moments dans la confiance, la joie et la décontraction.

Déconstruire une certaine idée de la croissance

Contrairement à une idée encore trop répandue dans le monde des affaires, la croissance d’une entreprise est loin d’être un phénomène linéaire.

La croissance n’est pas un sprint permanent où s’enchaînent les prouesses hors norme et les réussites fracassantes. La croissance est un processus qui demande un engagement total, une déconstruction de nos croyances et de nos égos, et une recherche de vérité individuelle et collective.

Derrière le succès apparent, il y a toujours autant d’échecs cuisants que de grandes réussites. Parfois on sprinte, parfois on bivouaque. Tout cela prend du temps, de l’attention, de la présence, de la persévérance et de se faire toujours plus confiance. 😌

Il y a des millions de manières d’entreprendre. Mais une seule te correspond vraiment : la tienne 😉

C’est d’ailleurs ce que je permets à mes client(e)s d’explorer avec le programme « Accélère Ton Business », pour lequel j’ouvre 1 place ce mois-ci puis 3 places au mois d’avril.

Ecris-moi si tu veux en savoir plus.

Je te souhaite un bon mois de mars, et je te dis à très bientôt pour une nouvelle dose de food for thought !

Signé : Axelle

author image

About Axelle Roi

1 Comment

  1. […] cultiver ma valeur quotidiennement (avec les liens vers les articles de blog correspondants) :🔸 Respecter mon rythme et mon énergie au quotidien,🔸 Ecouter mes client(e)s et mon entourage proche,🔸 M’inspirer […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You Might Also Like...

TPE/PME : 5 idées pour des partenariats efficaces avec l’Économie sociale et solidaire
crois-en-tes-reves
Photo de Arno Smit sur Unsplash