Mets l’argent au service de tes rêves d’entrepreneure ✨

Share Button

Et si plus d’argent et de pouvoir étaient entre les mains des femmes ? L’argent est le nerf de la guerre quand on est une femme entrepreneure. Surtout si tu portes un rêve au service des autres.

Dans un précédent article, j’évoquais l’importance de croire en tes rêves d’entrepreneur(e). Car le rêve que tu as pour le monde et pour les autres, c’est ta vision d’entrepreneur(e). C’est bien cette vision qui te permet de fédérer des équipes autour de toi et de concrétiser ton grand rêve en réalité économique.

Les femmes et l’argent : un rapport (trop) souvent compliqué

Ayant été fundraiser pendant 5 ans, je peux te dire que les femmes ne sont pas en reste quand il s’agit de parler d’argent 😉 Savais-tu que la profession de fundraiser est très majoritairement féminine et se féminise de plus en plus ? D’après le dernier baromètre Fundorama de l’Association Française des Fundraisers, 77% des fundraisers sont des femmes (elles n’étaient que 53% en 2005). 

En revanche, si on se penche les chiffres de La Ruche, le contraste est saisissant. En France seuls 40% des créateurs d’entreprises sont des femmes ? Et savais-tu qu’en parallèle seuls 2% des fonds levés en France le sont par des entrepreneures ? 🤔

Au-delà de mettre en lumière une tendance systémique largement favorable à l’entrepreneuriat masculin, ces chiffres illustrent bien un phénomène, une posture ambivalente chez les entrepreneures que j’ai moi-même vécue.

J’ai longtemps été plus à l’aise avec le fait de lever des fonds pour les autres que pour ma propre activité, mes propres projets.

Et cela avait des conséquences sur moi et mon business, dont je n’ai pris conscience qu’à l’été 2020 :

🔹 Mon chiffre d’affaires annuel stagnait depuis 2 ans voire reculait. 
🔹 Je décrochais des missions grâce au bouche à oreille, mais celles-ci se déroulaient dans des conditions inconfortables (budgets trop justes, manque d’engagement des client(e)s, etc.) 
🔹 Je passais de plus en plus de temps et d’énergie sur mes missions… pour des résultats bien en dessous de mes attentes !
🔹 J’étais émotionnellement et physiquement épuisée, j’étais frustrée et irritable, j’avais la sensation d’être aliénée par mon propre business. 

Ce phénomène a un nom : il s’agit du plafond de verre financier.

Briser le plafond de verre financier

Le plafond de verre financier, c’est ce fameux phénomène qui se manifeste dans ton business par une stagnation de ton chiffre d’affaires. Tu as beau tout tenter (nouvelle offre, promotion sur les réseaux sociaux, prospection, partenariats business), rien n’y fait… Tu ne parviens ni à relancer la machine, ni à obtenir des retours sur tes investissements.

Tu peux rester bloquée sous ton plafond de verre financier des mois voire des années. C’est un obstacle cruel et frustrant : tu vois très bien ce qu’il y a de l’autre côté mais pourtant tu ne parviens pas à le dépasser. 

En réalité le plafond de verre financier n’est jamais un phénomène purement financier (comme je l’écrivais précédemment sur mon blog, l’argent n’est jamais le problème). Il est le résultat de blocages émotionnels, psychologiques et spirituels plus profonds.

Dans mon cas, ces blocages étaient multiples et profondément enracinés : 
❌ Je n’avais jamais pris le temps depuis 2016 de me poser la question de « Pourquoi je fais tout ça ? ». 
❌ J’avais si peu confiance en moi que je ne me sentais pas digne d’abondance et de réussite.
❌ Je n’assumais pas moi-même d’avoir une vision, un grand rêve. Je me cachais derrière le masque de la bonne élève, celle qui a trop peur de faire des vagues, de déranger, décevoir, échouer. 

J’ai une bonne nouvelle pour toi : on peut briser ce fameux plafond de verre 😉

Depuis septembre 2020, j’ai entrepris un travail d’introspection sur moi qui a conduit à de profondes transformations dans ma vie personnelle et mon business :

J’ai compris que « mon business, c’est moi ». Il émane de moi mais ne me résume pas. Si je ne vais pas bien, mon business ne peut pas prospérer.
Je m’aime inconditionnellement, tant dans ma part lumineuse (ma joie, mon courage, ma capacité à déplacer des montagnes, etc.) que ma part d’ombre (mes doutes, mes peurs, mes douleurs, etc.).
Je laisse les opportunités venir à moi plutôt que de les chercher.
J’écoute mon intuition et je me fais pleinement confiance, je me donne le droit d’échouer sans me pénaliser.

Et le résultat est impressionnant : en six mois, j’ai intégralement réinventé mon business et j’ai réalisé le même chiffre d’affaires qu’en 2020 ! 🤯

Et j’ai désormais acquis la conviction qu’une autre façon de faire du business est possible. Et ça je t’en parlerai dans un prochain article 😉

En attendant, si tu veux toi aussi mettre l’argent au service de tes rêves, je t’invite à réserver un Café Virtuel offert avec moi.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *